À Rome, les migrants « invisibles » offrent une nouvelle image de la Ville éternelle

Article en ligne
Pour nombre de personnes vivant à Rome, les week-ends sont réservés aux promenades et au lèche-vitrine dans le centre-ville. Mais, un dimanche de janvier, par une matinée d'hiver ensoleillée, 12 personnes se sont retrouvées dans le quartier central de Rome, le Trastevere, pour participer à une promenade plutôt atypique dans leur ville natale. Les participants ont commencé par lire un fichier audio sur leurs smartphones, avant d'arpenter les venelles pittoresques de Rome, guidés par les voix qu'ils entendaient dans leurs écouteurs. « Les arbres, les voitures stationnées (...)
Thèmes
Pays