Saudi Aramco, « dernier homme debout » de l’ère pétrole