Socfin/Cambodge: Les terres rouges des Bunongs perdues à jamais?

Article en ligne
En 2008, Socfin et son allié local, KCD, débarquent à Busra, au Cambodge. Ils obtiennent de l’État cambodgien un bail sur des terres forestières pour y planter des hévéas, les arbres à caoutchouc. Ces terres étaient pourtant occupées par des Bunongs, une minorité autochtone qui y pratiquait l’agriculture traditionnelle et y enterrait ses morts. Ce drame foncier est l’objet d‘une action civile de Bunongs devant la justice française contre le groupe de Vincent Bolloré, l’un des actionnaires principaux de Socfin. L’autre gros actionnaire n’est autre qu’Hubert Fabri, citoyen belge résidant en Suisse. Enquête sur une concession litigieuse sur laquelle flottent des soupçons de corruption.