Surexploité, le lac Balkhach pourrait subir le même sort que la mer d’Aral

Article en ligne
Le lac Balkhach, situé au Kazakhstan, va-t-il s'éteindre comme la mer d'Aral ? C'est que ce craignent plusieurs experts alors que ce lac, un des plus grands d'Asie, ne cesse de s'assécher. En cause, un pompage excessif de la Chine sur une rivière en amont du lac. Pekin irrigue ainsi en masse ses centaines de milliers d'hectares de terres agricoles dans le Xinjiang, région accusée d'exploiter des Ouïghours dans les champs.