Un tissu vivant pourrait révolutionner l'industrie textile