Valérie Cabanes : « Aujourd'hui, en cas de désastre écologique, un patron de multinationale ne peut pas aller en prison »

Article en ligne
En 2015, la justice néerlandaise rendait un verdict historique. Saisie par des ONG de défense de l'environnement, elle ordonnait aux Pays-Bas de réduire de 25 % leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020. Un jugement confirmé en appel l'année dernière. Si la décision n'est assortie d'aucune sanction, le droit fait désormais partie des armes des militants écologistes. Valérie Cabanes, juriste en droit international, a choisi ce terrain-là afin de lutter pour la sauvegarde de la planète. Fin 2018, elle a assigné, avec différentes ONG, l'État français pour inaction climatique. La pétition L'affaire du (...)