Bye bye «Doing Business Report»

19.9.2021
Communiqué
Depuis longtemps, diverses organisations de la société civile, dont Alliance Sud, demandent l’arrêt de la publication du rapport controversé « Doing Business » de la Banque mondiale. Enfin il est suspendu et une étude externe est annoncée.

Communiqué de presse d'Alliance Sud du 16 septembre 2021

Bye bye «Doing Business Report»: une victoire historique pour la société civile

 

Depuis longtemps, diverses organisations de la société civile, dont Alliance Sud, demandent l’arrêt de la publication du rapport controversé « Doing Business » de la Banque mondiale. Après la révélation, en 2020, d’une manipulation des données de la Chine, des Émirats arabes unis, de l'Arabie saoudite et de l'Azerbaïdjan dans les rapports 2018 et 2020, la Banque mondiale a suspendu le rapport en question et annoncé une étude externe.

L’étude externe, qui a été publiée aujourd'hui et se lit comme un thriller diplomatique, révèle comment le management de la Banque mondiale s'est laissé mettre sous pression par la Chine et comment il a ordonné de manipuler des données pour présenter ce pays sous un meilleur jour. La personne responsable du « Doing Business Report » de l'époque est accusée de « terrorisme psychologique » - une culture toxique de la peur aurait régné dans l'équipe. Peu après la publication du rapport, la Banque mondiale a annoncé aujourd'hui, dans un communiqué de presse, qu'elle y mettait un terme avec effet immédiat.

« Ces développements peuvent être considérés comme l’aboutissement réussi d’une longue campagne de la société civile qui, depuis des années, a demandé l’arrêt du rapport, et plus récemment dans le contexte de la manipulation des données », dixit Kristina Lanz, responsable de la politique de développement à Alliance Sud. « Au lieu d'un rapport qui encourage les pays à rivaliser en matière de déréglementation, la Banque mondiale devrait saisir l’occasion d’élaborer un nouveau document mettant davantage en exergue la durabilité sociale et écologique. »

Complément d’information :

Kristina Lanz, responsable de la politique de développement, Alliance Sud, tél. +41 76 295 47 46, [email protected]