Commerce et investissements

Article politique
14.12.2017

L'OMC enterre le développement

Echec total pour le développement à la 11ème conférence ministérielle de l’OMC de Buenos Aires. Le cycle de Doha a été ignoré et la porte ouverte à la libéralisation du commerce électronique et la facilitation des investissements.
Article GLOBAL+
11.12.2017

Le fossé numérique va s'amplifier encore

La libéralisation du commerce électronique avance masquée. Mais à la ministérielle de l’OMC c’est la régulation et la prise de pouvoir des géants high tech qui est en jeu.
Communiqué
7.12.2017

Alliance Sud à la conférence de l'OMC

Que cela soit la question de la libéralisation de l’e-commerce ou des soutiens internes à l’agriculture, les positions Nord-Sud sont plus polarisées que jamais à la veille de la Conférence ministérielle de l’OMC. Alliance Sud a fait le déplacement.
Position
30.11.2017

L'OMC et la quatrième révolution industrielle

A la conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Buenos Aires on parlera notamment de libéralisation du commerce électronique. Le fossé numérique Nord-Sud risque de se creuser encore davantage. La position d'Alliance Sud.
Article GLOBAL+
9.10.2017

Un système au bord de l’implosion

L’édifice juridique de la protection des investissements craque de toutes parts. Dans la diplomatie multilatérale, une cour internationale d’arbitrage pourrait voir le jour.
Article GLOBAL+
27.6.2017

Investissements responsables en Iran ?

Les entreprises devraient respecter les droits de l’homme, y compris dans le cadre de leurs investissements à l’étranger. Quel rôle la Suisse doit-elle jouer à cet égard dans l’accès de ses investisseurs à l’eldorado iranien ?
Article GLOBAL+
24.3.2017

Pour un commerce mondial porteur de développement

L’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis a confirmé un phénomène qui prend de l’ampleur : le rejet de la mondialisation par une partie croissante de l’opinion publique occidentale. Le mouvement « alter-mondialiste » a-t-il gagné ?
Consultation
18.1.2017

Un remplacement inapproprié de la Loi chocolatière

Les subventions à l’exportation des produits agricoles ne sont plus conformes à l’OMC. La Suisse doit éliminer la « Loi chocolatière ». Mais la proposition du Conseil fédéral n’est pas appropriée du point de vue de la politique de développement.
Article politique
19.12.2016

La Suisse et le TISA : la position du Seco.

Le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) a écrit une réponse à notre opinion, publiée dans Le Temps le 6 décembre. Nous la publions ici. Avec la contre-réponse et les arguments de son auteur, Isolda Agazzi. Débat à suivre.

Pays